• "Your eyes forever glued to mine" Placebo - Blind

    Le ciel était de feu

    les flammes dorées

    Se reflettaient dans l'amer calme de la baie

    Le public est attentif

    Chacun est seul

    Isolé en lui meme

    Silencieux

    Ne sommes nous pas toujours seuls

    Devant un coucher de soleil ?

    Enfin le monde bascule

    La dernière flamme s'est éteinte

    Mais au dessus de cette mer d'octobre

    Les nuages continuent de rougeoyer

    Dessinant la porte d'un pays merveilleux...

     

    Quand il ne restera plus dans le ciel

    De traces du passage du soleil,

    Tu me protegeras

    n'est ce pas ?

    Du regard brûlant des étoiles.

     

    Assis en tailleur,

    Tout deux

    Inconnus,

    A un pas.

    Mêmes mouvements,

    Même admiration,

    Pour l'immensité

    De ce spectacle éphémère

    Même sourire

    En se quittant

    Comme une promesse

    Un rendez vous.

    'Demain même heure, même endroit'

     

    24-10-12 Coucher de soleil - Nice


  • Commentaires

    1
    sandy
    Samedi 27 Octobre 2012 à 23:51
    .
    Je n'ai rien à redire,tu écrit super bien, j'aime particulièrement le "Enfin le monde bascule" pour décrire la fin du coucher de soleil et la question "Tu me protegeras n'est ce pas ?" le fait qu'elle soit coupée en deux rend super bien !juste pour ton "brulant" il manque l'accent du "û" et sinon pour la ponctuation comme tu as mis un point à la fin des deux dernières strophes, j'imagine qu'il en manque un à la fin de la première et pour les majuscules il manque celles de la troisième strophe ! voilà :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :