• Je marche encore et encore

     

    Les oiseaux se sont tus
    Les fleurs se sont closes
    Le ciel s'est embrasé
    Les rideaux sont tirés

    Et moi je marche encore et encore
    Je hurle a la mort
    Mais pas assez fort
    Où es tu passée encore ?
    Je cherche en vain tes cheveux d'or.


    Le soleil s'est couché
    La lune règne désormais
    Les lampadaires sont allumés
    Les volets sont fermés

    Et moi je marche encore et encore
    Je hurle a la mort
    Mais pas assez fort
    Où es tu passée encore ?
    Je cherche en vain tes cheveux d'or.


    Les étoiles brillent
    Les enfantes dorment
    Les amants se rejoignent
    Les autres boivent a leur douleur

    Et moi je marche encore et encore
    Je hurle a la mort
    Mais pas assez fort
    Où es tu passée encore ?
    Je cherche en vain tes cheveux d'or.


    Les tallons aiguillent frappent les trottoirs
    Les saouls gerbent dans un coin noir
    Des cris résonnent dans les ruelles sombres
    Des hommes surgissent de l'ombre

    Et moi je marche encore et encore
    Je hurle a la mort
    Mais pas assez fort
    Où es tu passée encore ?
    Je cherche en vain tes cheveux d'or.


    De la fumée s'échappe des boulangeries
    Les bruits de la nuit se sont évanouis
    Le ciel comme les nuages, rosi
    Les ombres fuient

    C'est enfin que je te retrouve
    L'or est devenu rubis
    L'argent scintille, tranchant
    A tes cotés.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :